définition du café gourmand

Qu’est-ce qu’un café gourmand ?

Les buveurs de café ont le choix entre une multitude de cafés, tous portant une étiquette différente et donc proposant des saveurs différentes. Il y a des cafés étiquetés comme gourmand, supérieur, extra fin etc. Mais la question est de savoir comment on définit le café gourmand lorsqu’on cherche un café de qualité supérieure ?

Existe-t-il un label “café gourmand” ?

Le café nommé gourmand n’a pas besoin de répondre à certaines normes et aucun label n’existe à ce sujet. Les torréfacteurs peuvent ajouter cette étiquette à n’importe quel café, en augmenter son prix et le proposer comme tel. La plupart des producteurs, torréfacteurs et fabricants de café n’ajoutent le terme “gourmand” que lorsqu’ils ont créé un café spécifiquement pour le marché répondant à des exigences supérieures.

Comment savoir si c’est un café gourmand ?

Un café gourmand est généralement issu de grains de café qui ont été cultivés dans un environnement spécifique, spécialement torréfié afin de proposer des arômes inédits. Ces cafés ont une saveur et un arôme spéciaux qui les distinguent du café moyen et leur prix est plus élevé que celui du café moyen, mais il en vaut largement la peine pour les amateurs.

La culture de ce café supérieur

Un grain gourmand est un grain cultivé dans des conditions précises qui ne sont pas accessibles à toutes les plantations. Le grain de café Kona est un excellent exemple de grain de café gourmand cultivé pour sa saveur. D’autres exemples sont les grains cultivés dans des fermes biologiques et les grains cultivés autour des zones volcaniques. Dans les deux cas, il s’agit d’un café gourmand en raison de la façon dont il est cultivé.

C’est lors du processus de torréfaction que la majorité des grains est désigné comme “gourmand”. Le torréfacteur contrôle la saveur et l’arôme des grains en contrôlant la durée de la torréfaction. Le torréfacteur crée les torréfactions foncées en laissant les grains cuire plus longtemps tout en les surveillant de près pour éviter qu’ils ne brûlent.

Le torréfacteur en charge de la recette

Le torréfacteur est également responsable de l’ajout d’arômes au café si les grains doivent être aromatisés, comme le café aux noisettes ou les grains de vanille. Les arômes ajoutés peuvent être entièrement naturels ou créés chimiquement. Déterminer la quantité d’arômes à ajouter aux grains est un véritable casse-tête qui est le travail de nombreux chercheurs et dégustateurs qui collaborent avec les torréfacteurs pour créer certains des arômes les plus populaires.

Un marché florissant…

Les spécialistes du marketing choisissent souvent de mettre en valeur un café en ajoutant “gourmand” sur l’emballage, tout simplement parce qu’ils connaissent l’effet de cette formulation sur les consommateurs. Souvent, il suffit de laisser entendre qu’un produit est meilleur qu’un autre pour gagner des parts de marché.

Le café gourmand se résume finalement au goût du café et à la préférence des amateurs. La plupart des cafés aromatisés sont considérés comme gourmands simplement parce qu’ils sortent du cadre normal du café ordinaire. En fin de compte, la définition du café gourmand est très différente pour beaucoup de gens, mais elle peut se résumer à un grain de café qui est plus travaillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *