Qui a inventé le thermos ?

thermos café bouteille isotherme thermos thermos isotherme thermos inox thermos 1l

Les origines de la bouteille Thermos moderne remontent au laboratoire de Sir James Dewar, un scientifique écossais du 19 ème siècle, où il a expérimenté des matériaux à basse température pour enfin mettre au point sa propre solution, la bouteille à vide.

Son invention consistait en deux chambres à parois de verre séparées par du vide, qui empêchait les courants d’air de faire entrer ou sortir la chaleur, et un revêtement d’argent créait une couche réfléchissante pour réduire le transfert supplémentaire de chaleur par rayonnement. Dewar s’est appuyé sur son expertise en matière de températures basses pour devenir la première personne à produire de l’hydrogène liquide et solide, puis à co-inventer la cordite, une poudre à canon sans fumée. Il finit par être anobli en 1904 en reconnaissance de ses importantes contributions à la science, mais le potentiel de sa bouteille à vide n’avait pas encore été pleinement exploité.

Entre-temps, Rheinhold Burger, l’un des anciens élèves de Dewar, a compris que la son invention pouvait avoir des applications commerciales. Il a amélioré la conception pour le moins assez fragile de son professeur en enfermant la chambre en verre dans un boîtier métallique robuste, fixé par des supports de protection en caoutchouc et, en 1904, il vendu l’idée à une société allemande de souffleurs de verre. Une invention aussi novatrice méritait un nom impressionnant et un concours a rapidement été lancé pour en trouver un. Le gagnant, un habitant de Munich, n’aurait jamais pu imaginer que son choix serait encore connu de nos jours. Dérivée du mot grec signifiant “chaleur”, “therme”, la gourde Thermos était arrivée.

Au début, la production s’est avérée lente et coûteuse, car chaque bouteille était soufflé à la main par des artisans qualifiés et seul un petit nombre de gourdes pouvait être fabriquées en une journée. Malgré cela, Thermos s’est développée, devenant une entreprise internationale et, en 1911, une filiale basée à Londres a fait une percée importante dans la mécanisation de la production de ses bouteilles. La production a augmenté, les prix ont baissé et la bouteille sous vide est devenue un article indispensable, avec sa capacité  à garder les liquides chauds pendant 24 heures (ou froids pendant trois jours).

Le Thermos, la bouteille du 20 ème siècle

Une campagne de marketing intensive déclara qu’il s’agissait de “la bouteille du 20 ème siècle faite pour les gens modernes”. Approuvé par Earnest Shackleton lors de son voyage en Antarctique et par les frères Wright dans leur avion, le Thermos a été emporté dans de nombreuses expéditions célèbres, ce qui a encore accru son statut et sa popularité auprès du grand public.

Au fur et à mesure que la gourde gagnait en popularité, de nouveaux produits sont apparus… Le développement de bocaux en Pyrex plus résistants en 1928 a conduit à la création de bouteilles avec une plus importante contenance. Ils étaient alors utilisés dans les magasins comme armoires à glace ou pour stocker le poisson congelé, mais la réfrigération commerciale a pris le relais dans les années 1930.

La Seconde Guerre mondiale a entraîné de grands changements pour la société Thermos notamment en Grande-Bretagne. La quasi-totalité de ses ressources ont été consacrées aux besoins militaires, le Thermos étant devenu la norme en temps de guerre. On a souvent affirmé que chaque fois qu’un millier de bombardiers partaient pour un raid, plus de 10000 bouteilles Thermos les accompagnaient. Un ancien pilote se souvient que les provisions étaient rares mais que “ma trousse était toujours composée de Thermos de thé et de café et de sandwichs”.

Déjà reconnue comme l’objet domestique préféré pour le stockage des aliments et des boissons, la bouteille Thermos avait des implications plus larges pour la science, la médecine et la technologie et la liste de ses applications n’a cessé de s’allonger au cours de la seconde moitié du siècle. Ses propriétés isolantes se sont avérées cruciales dans le domaine de la médecine, car il constituait un support idéal pour le transport de l’insuline, des échantillons de tissus humains et, finalement, des organes de donneurs. La technologie des bouteilles sous vide a également été appliquée à l’instrumentation aéronautique, aux équipements de détection météorologique et est utilisée dans l’industrie de l’énergie nucléaire et les programmes spatiaux internationaux.

Dans un monde qui évolue rapidement, ce produit innovant a suivi les tendances actuelles et s’impose définitivement comme une icône du 20 ème siècle. Alors que les vols à bas prix rendaient les voyages plus accessibles et que les nouvelles technologies donnaient naissance aux sports extrêmes, l’introduction de la première bouteille sous vide en acier inoxydable en 1966 a permis à la gourde de répondre aux exigences d’une nouvelle génération d’aventuriers. Avec les questions environnementales à l’ordre du jour aujourd’hui, les avantages évidents en matière d’économie d’énergie pourraient être la clé de sa survie pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *